La loi ALUR modifie le cadre législatif de l'immobilier .

- Contrat type de syndic forfaitisant les prestations

- Extranet permettant l'accès  informations de la copropriété et aux comptes

- Honoraires travaux votés lors des assemblées et non plus portés  au contrat de syndic 

-Fond travaux obligatoire (5% du budget annuel)